Accueil
Courses
Sylvain KALAMBA Nsapo

Sylvain KALAMBA Nsapo

Initiation à la recherche scientifique / Premier Bachelier
 

Intitulé du cours

 

 

Cours d’ecclésiologie (Niveau Maîtrise) 

 

 

Enseignant

 

 

KALAMBA Nsapo

 

 

Objectif pédagogique

L’Eglise est le lieu privilégié où se posent les questions majeures : « La question de la nature de la révélation divine, celle de la foi qui y répond, celle de la théologie qui tente de l’expliquer, enfin celle concernant le rôle et la nature de l’Eglise qui en est dépositaire ».

Fort de cette conviction, nous voudrions initier les étudiants à la compréhension de l’origine et de la nature de l’Eglise du Christ et à une réflexion théologique sur l’Eglise de Dieu (εκκλησια του θεου) à la lumière des ecclésiologies historiques et du renouvellement contemporain de la pensée ecclésiologique.

Nous espérons ainsi amener nos étudiants à développer le vrai sens de l’Eglise du Christ qu’on ne saurait confondre avec les projets humains et les articulations historiques de communautés croyantes du monde qui demeurent provisoires, intérimaires, sacramentelles.

Ce cours d’ecclésiologie a aussi un enjeu méthodologique. Il permet d’apprécier les ecclésiologies de type originaire (K. Barth, H. Küng) et celles qui prennent leur envol à partir de l’historicité des Eglises.

 

 

Contenu

Le plan du cours donne l’idée de son contenu:

Introduction

Chapitre 1 : Les origines et les sens du mot Eglise

Chapitre 2 : L’ecclésiologie dans l’histoire

Chapitre 3 : Les ecclésiologies contemporaines

Chapitre 4 : Les ecclésiologies du Tiers-Monde

Conclusion : l’un des aspects de la conclusion de ce cours consiste à montrer aux étudiants l’incohérence d’un discours protestant qui serait différent de celui du monde catholique. En évoluant dans la tradition protestante, nos étudiants comprendront qu’on ne peut saisir la profondeur de la Réforme de Luther si on ne maîtrise  pas l’ecclésiologie catholique qu’il remet en question.

 

 

Bibliographie

  • G. Barauna dir., L’Église de Vatican II, 3 vol., Cerf, Paris, 1965-1966
  • G. Bardy, La Théologie de l’Église, t. I : De saint Clément à saint Irénée
  • t. II : De saint Irénée au Concile de Nicée, ibid., 1945-1947.
  • BARTH, K., L’Eglise, Genève, Labor et Fides, 1964.

·       L. BOFF, Eglise : charisme et pouvoir, Paris, Lieu Commun, 1985.

  • B. C. Butler, L’Idée de l’Église (The Idea of the Church), Casterman, Paris, 1965.
  • Y. Congar, Sainte Église, Cerf, 1963.
  • J. Courvoisier, De la Réforme au protestantisme, Beauchesne, Paris, 1977
  • C. Duquoc, Des Églises provisoires, Cerf, Paris, 1985.
  • F. Holböck & T. Sartory, Mysterium Kirche, Salzbourg, 1962.
  • Initiation à la pratique de la théologie, vol. 3, Cerf, Paris, 1993.
  • S. Jaki, Les Tendances nouvelles de l’ecclésiologie, Herde, Rome, 1957.
  • C. Journet, L’Église du Verbe incarné, 2 vol., Desclée de Brouwer, Paris, 1941-1951.

·       KALAMBA NSAPO, Ecclésiologies africaines et inculturation, Thèse de doctorat, Louvain-la-Neuve, 1998.

·       _________________, Ecclésiologies d’épiscopats africains, Société Ouverte, Bruxelles, 2000.

  • H. Küng, L’Église (Die Kirche), trad. J. Ewrod et H. Rochais, 2 vol., Desclée de Brouwer, Bruxelles-Paris, 4e éd. 1968.
  • B. Lambert, Le Problème œcuménique, 2 vol., Centurion, Paris, 1962.

·       J.-L., LEUBA, L’ecclésiologie de Karl Barth, Paris, Cerf, 1993.

  • A. Loisy, L’Évangile et l’Église, Vrin, Paris, 1902.
  • H. de Lubac, Corpus mysticum. L’Eucharistie et l’Église, Aubier, Paris, 1951, rééd. Desclée de Brouwer 1968.

·       MOLTMANN, J., L’Eglise dans la force de l’Esprit. Une contribution à l’ecclésiologie messianique, Paris, Cerf, 1980.

  • M. Nédoncelle, et al., L’Ecclésiologie au XIXe siècle, Cerf, Paris, 1960.
  • L. Newbigin, L’Église, peuple des croyants, corps du Christ, temple du Saint-Esprit, Delachaux et Niestlé, Paris-Neuchâtel, 1960.
  • J. H. Newman, Le Mystère de l’Église, Téqui, Paris, 1983.
  • R. Parent, Communion et pluralité dans l’Église, Centurion, 1980.
  • O. Rousseau dir., L’Église et les Églises 1054-1954, 2 vol., Chevetogne (Belgique), 1955.
  • R. Schnackenburg, L’Église dans le Nouveau Testament, trad. R. L. Oeschin, Cerf, Paris, 1964.
  • R. SCHNACKENBURG, K. THIEME, La Bible et le mystère de l’Eglise , Tournai, Desclée, 1964.
  • J. M. R. Tillard, Église d’Églises. L’Ecclésiologie de communion, Cerf, Paris, 1987.
  • W. A. Visser’t Hooft, Les Exigences de notre vocation commune (Pressure of Our Common Calling), Labor et Fides, Genève-Paris, 1960
  • J. Zizoulias, L’Être ecclésial, Labor et Fides, 1981.

 

Validation  

1. Présence au cours obligatoire.

2. Examen écrit ou oral.

 

Méthodologie en théologie/ Maîtrise
 

Objectif pédagogique

 

 

Le but de ce cours est de sensibiliser les étudiants à la méthodologie en théologie. Nous voudrions les amener à comprendre que personne ne peut s’arroger le droit d’émettre des critères de scientificité qu’il imposerait aux autres ou à partir desquels on jugerait le discours des autres. Ainsi se trouve posée la question de la scientificité de la théologie susceptible de fournir aux étudiants les outils nécessaires à l’élaboration de leurs travaux de mémoire et à l’acquisition de bons réflexes dans l’exercice du ministère théologique et pastoral.

 

 

Contenu

Notre approche est avant tout historique. Nous voyons comment l’épistémologie d’Aristote, de Platon, de Thomas d’Aquin et autres, a marqué tout le raisonnement scientifique au cours de l’histoire. En outre, nous portons le regard sur les nouvelles approches épistémologiques qui apparaissent ces dernières années et permettent à toutes les disciplines scientifiques de se redéfinir. La théologie ne peut plus esquiver la confrontation avec cette réalité.
Parmi les représentants de ces nouvelles approches, nous évoquons notamment le philosophe Jean Ladrière, le théologien Tshibangu Tshishiku, le philosophe Rüdiger Bubner, etc.Plan du cours:

Ière partie :

La scientificité au 12ème siècle plutôt tourné vers Platon

La théologie comme science au 13ème siècle

Questions et perspectives du 14ème au 16ème siècle

La théologie comme science au XXème siècle

Pluralité de la pratique théologique

IIème partie :

Approche méthodologique de quelques figures théologiques contemporaines

 

 

Bibliographie

AUBERT, R., Le problème de l’acte de foi. Données traditionnelles et résultats des controverses récentes. 4è éd., Louvain, Ed. Nauwelaerts, Paris, Béatrice-Nauwelaerts, 1969.

AUDINET, J., Théologie pratique et pratique théologique, in Le déplacement de la théologie (coll. Le Point théologique), Paris, Beauchesne, 1977, p. 91-107.

BIMWENYI K.,O., Discours théologique négro-africain. Problème des fondements, Paris, Présence Africaine, 1981.

BOFF, C., Théorie et pratique. La méthode des théologies de la libération (Cogitato fidei), Paris, Cerf, 1990.

CHENU, M.-D., Les lieux théologiques chez Melchior Cano, in Le Déplacement de la théologie (coll. Point théologique), Paris, Beauchesne, 1977, p. 45-50.

KALAMBA, N., Théologie africaine. Problèmes de méthode, Bruxelles, Société Ouverte, 2003.

LONERGAN, B.-J.F., Pour une méthode en théologie, Paris, Cerf, 1978.

MALHERBE, J.F., Le langage théologique à l’âge de la science : lecture de Jean Ladrière  (Coll. Cogitato fidei), Paris, Cerf, 1985.

MALU, N. M., Inversion culturelle et déplacement de la pratique chrétienne. Préface à une théologie périphérique, Kampen, Uitgeverij Kok, 1993.

MESSI METOGO, Théologie africaine et ethnophilosophie. Problèmes de méthode en théologie africaine, Paris, L’Harmattan, 1985.

MONSENGWO, P., Interprétation africaine de la Bible. Racine herméneutique, in Revue Africaine de Théologie, n°2, 1977, p.145-164.

MUSEKA, L., Nomination africaine de Jésus-Christ : quelle christologie ?, thèse de doctorat, Louvain-la-Neuve, Mai 1988.

MUSHIPU MBOMBO, La question de la scientificité de la théologie est-elle toujours actuelle ?, Paris, Parole et Silence, 2016.

TSHIBANGU, T., Théologie positive et Théologie spéculative. Position traditionnelle et nouvelle problématique (Universitas Catholica Lovaniensis. Dissertationes ad gradum magistri in Facultate Theologica vel in Facultate Iuris Canonici consequedum conscriptae. Serie III, t. 10), Louvain-Paris, Béatrice-Nauwelaerts, 1965.

ID., La théologie comme science au XXème siècle, Kinshasa, Presses Universitaires du Zaïre, 1980.

 

 

Validation

 

 

1. Présence au cours obligatoire.

2. Examen écrit ou oral.

 

Apply to this course