Accueil
Events
Conférence Penser théologie en Afrique

Contact Details

  • Conférence Penser théologie en Afrique
  • Eglise la Nouvelle Jérusalem
  • Bruxelles
  • Belgique

Conférence Penser théologie en Afrique


K. Mabiala
est un théologien protestant et membre de la communauté évangélique de l’Alliance. Il enseigne la théologie en Afrique et en Amérique du Nord. Il est auteur de plusde 15 ouvrages
[1].Ce qui fait la grandeur de cet intellectuel africain, c’est notamment sa capacité de mobiliser les ressources méthodologiques qui permettent de donner à sa théologie des assises épistémologiques solides. L’herméneutique lui tient àcœur et vient consolider sa théologie de la différence.

Sur cet arrière-fond méthodologique, il devient possible d’entrer en débat avec la raison moderne, d’en dérouler les limites et d’accorder ses suffrages à la raison post-moderne et historique et, en contexte africain, à la pensée post-coloniale.

C’est dans ce sillage que la théologie africaine peut se penser. Car, elle est obligée d’être une raison théologique située, une théologie en situation, qui émerge d’un contexte particulier où le fait colonial n’est pas banal.

Cette option en fait unethéologie de la différence. La théologie africaine se conjugue toujours en termes de différence, de quête des alternatives crédibles. En quoi elle assume son impératif hérétique qui est constitutif de son être au monde.

Il ne s’agit pas de réduire le terme « hérésie » à sa dimension négative dont notre imaginaire se compose. Un besoin de déformatage s’impose en vue d’un re-formatage qui puisse orienter le regard vers le sens positif du mot« hérésie », c’est-à-dire le choix ou le choix de la différence qui permet d’élaborer une théologie susceptible de tenir à distance les canons institutionnels établis afin de se mouvoir à partir de la marge, loin d’un centre dominant.

Aussi, faut-il ajouter que le choix doit mettre en relief rupture et continuité. Il y a nécessité de réconcilier la particularité chrétienne avec la différence.

A paraître dans son prochain livre chez l’Harmattan



[1] Citons notamment : L’impératif hérétique: autour de la question problématique de la différence en théologie africaine, in Diathèkè 3/1, 2015, p. 45-62 ; The Dialectic of Creativity and Innovation: Paul Ricoeur on Creativity and the Subject, Peter Lang, 2009 ; Religion, Hybridity, and the Construction of Reality in Postcolonial Africa, in Exchange: Journal of Missiological and Ecumenical Research 33/3, 2004, p.244-68 ;
Thinking otherwise about Africa: Poscolonialism, Postmodernism, and the Future of African Theology, in Exchange: Journal of Missiological and Ecumenical Research 31/4 (2002): 323-41.
Les soucis méthodologiques de l’auteur sont aussi les nôtres. Pour s’en rendre compte, il n’est que de lire notre ouvrage déjà cité sur les Problèmes de méthode en théologie africaine.